Industrie et production - Scheria

L’hygiène et la propreté sont des impératifs

Pour Scheria Verdienst en Hollande, l'hygiène et la propreté sont cruciaux pour la préparation de produits à base de poulet, de dinde et de gibier pour les supermarchés du pays. Pour améliorer la propreté, ce grossiste de Stompwijk a acheté deux presses pour compacter les déchets cartonnés et plastique.

Problèmes

  • stop Priorité indispensable à l’hygiène
  • stop Déchets plastique venant de produits bruits
  • stop Une solution extérieure augmenterait le risque de contamination

Icon_NeedsQuestionMark_1500x1500

Machines choisies

Presses verticales modèles X30 AD et X10

Poids d'une balle:

X30 AD = 280-350 kg - carton
X10 = 40-60 kg - carton

Icon_MachinesChosen_1500x1500

Avantages

  • done Traitement hygiénique des déchets
  • done Implantation directement à la source des déchets
  • done Presses faible hauteur disponibles

Icon_BenefitsThumbsUp_1500x1500

L’hygiène et la propreté sont des impératifs

Dans l’entrepôt de 2.500 m2 où Scheria découpe, assaisonne et emballe les produits à base de viande, chaque activité dispose de sa propre zone. Il y a des salles réfrigérées, des salles frigorifiques, des salles de découpe et des zones de conditionnement et d’étiquetage. "Pour des raisons d'hygiène, la viande ne doit jamais sortir par la porte où elle est entrée, et la totalité du processus doit se dérouler dans des conditions réfrigérées" explique Sjoerd van Santen, l’un des trois directeurs. "Au terme de ce processus, nous avons évidemment une grande quantité de déchets d’emballage. Tout ce qui entre dans l’abattoir est enveloppé dans du film plastique. Les produits que nous importons de France arrivent aussi parfois dans des cartons."

Essai de deux semaines

Jusqu’en 2008, ce carton était éliminé dans des cages rouillées qui devaient évidemment se trouver à l’extérieur. Sjoerd: "Ce n’était pas propre du tout. Je cherchais un moyen de garder les déchets à l’intérieur. Nous avions vu des presses dans des salons professionnels mais je n’ai pas identifié les avantages immédiatement. Elles semblaient chères et étaient trop hautes pour passer sous nos rayons. Mais j’ai changé d'avis quand j’ai vu le modèle X30 AD de Bramidan à cylindres internes. Ses dimensions convenaient et j'ai pu l’essayer pendant deux semaines. Il n’a fallu qu’une semaine pour me convaincre. Et je me suis dit: Nous aurions dû faire ça il y a dix ans. La porte automatique reste ouverte en permanence et le carton est immédiatement compacté, de manière très propre, derrière une porte fermée. Une balle est éjectée tous les trois jours."

Two men with blue plastic aprons sorting chicken at assembly line

Neuf conteneurs deviennent quatre

Assez rapidement après l’installation de la presse X30 AD, Scheria a acheté le modèle X10 plus petit pour les films plastique. Les films sont collectés dans de grands sacs à ordures qui étaient auparavant jetés dehors dans un conteneur. Sjoerd : "Nous faisons des efforts pour comprimer les sacs manuellement, mais le plastique reprenait sa forme. Chaque semaine, nous avions donc neuf conteneurs remplis de déchets, mais surtout remplis d'air."

Scheria a implanté la presse X10 juste à côté de la zone de production. Comme cette presse est utilisée pour les films d’emballage de la viande, les sacs pleins sont collectés à chaque pause et placés immédiatement dans la presse. Les balles qui pèsent environ 90 kilos ne remplissent désormais pas plus de quatre conteneurs par semaine. Le ramasseur ne les paie pas, mais les collecte gratuitement. Sjoerd se débarrasse lui-même des déchets cartonnés et Scheria verse le bénéfice à une association caritative.

J’ai pu l’essayer pendant deux semaines. Il n’a fallu qu’une semaine pour me convaincre.

— Sjoerd van Santen, Directeur, Scheria

Quelques chiffres:

Scheria

Il y a environ 80 ans, le grand-père des directeurs actuels a lancé une entreprise de vente de gros de beurre, fromage et œufs. C’était l’ancêtre de l’actuelle société spécialisée dans le poulet, la dinde et le gibier. Scheria emploie environ 60 personnes et approvisionne des volaillers, bouchers, supermarchés, établissements de restauration et établissements de soin dans toute la Hollande.

Quelques chiffres:

Scheria

Il y a environ 80 ans, le grand-père des directeurs actuels a lancé une entreprise de vente de gros de beurre, fromage et œufs. C’était l’ancêtre de l’actuelle société spécialisée dans le poulet, la dinde et le gibier. Scheria emploie environ 60 personnes et approvisionne des volaillers, bouchers, supermarchés, établissements de restauration et établissements de soin dans toute la Hollande.

Si vous avez des questions, s'il vous plaît contactez-nous

phone 01 34 60 47 63
mail  contact@bramidan.fr


À la recherche de solutions alternatives de gestion des déchets?
Voir notre gamme complète

Remplissez le formulaire et nous vous contacterons.

keyboard_arrow_up